Les interventions multiformes améliorent les habiletés motrices et l …

Le développement des enfants peut être influencé par plusieurs facteurs, notamment l’état nutritionnel (pendant la grossesse et l’enfance), la santé, les comportements en matière d’hygiène, etc. L’effet de ces facteurs sur le langage et les capacités motrices a été évalué. Cependant, l’impact d’un programme coordonné qui comprend des interventions dans tous ces aspects n’a pas été évalué.

Olney et ses collègues ont étudié l’impact d’un tel programme de nutrition multisectoriel assisté par une aide alimentaire sur la langue et la motricité des enfants au Burundi. Leurs résultats sont rapportés dans la Numéro d’octobre 2019 de Le journal de la nutrition.

Soixante villages ont été assignés au hasard à l’une des 4 interventions suivantes: contrôle, ou intrants à partir de la grossesse jusqu’à 24 mois, de la grossesse à 18 mois ou de 0 à 24 mois. Les interventions comprenaient des aliments enrichis en micronutriments; nutrition, santé et hygiène changement de comportement communication; et activités de renforcement du système de santé.

L’impact du programme combiné a été mesuré chez les enfants âgés de 4 à 24 mois après la mise en œuvre et de 24 à 42 mois après la mise en œuvre. Ces résultats ont été comparés aux observations initiales chez les enfants âgés de 4 à 42 mois.

Le programme multisectoriel de nutrition chez les enfants de 4 à 24 mois a amélioré la langue, mais pas le développement moteur. Pour les enfants âgés de 12 à 24 mois, les interventions ont amélioré les compétences motrices et langagières. L’impact le plus important sur le régime alimentaire, la santé et l’état nutritionnel a été observé chez les enfants de 12 à 24 mois. Les auteurs concluent que cette forme d’intervention multisectorielle peut avoir de légers effets positifs sur le développement des compétences motrices et langagières chez les enfants.

Références: Olney DK, Leroy JL, Bliznashka L, Ruel MT. Un programme multisectoriel de santé et de nutrition pour la santé des mères et des enfants bénéficiant d’une aide alimentaire, destiné aux femmes et aux enfants au cours des 1 000 premiers jours, permet aux jeunes enfants burundais d’atteindre des jalons linguistiques et moteurs. The Journal of Nutrition, volume 149, numéro 10, octobre 2019, pages 1833-1842, https://doi.org/10.1093/jn/nxz133

Photo de couverture par Tanaphong Toochinda sur Unsplash